L’Île Verte de Strasbourg

« L’Île Verte de Strasbourg fut un centre spirituel des chevaliers johannites où se développa au XIVe siècle une forme de spiritualité caractérisée par le nom de ceux qui en furent le centre, à savoir le nom d’« Amis de Dieu » (Gottesfreunde). C’est l’équivalent exact du nom de ceux que le shî’isme désigne comme Awliyâ’ Allâh (Amis de Dieu), et nous avons appris que la walâyat comporte un culte d’amour spirituel initiant à la connaissance de soi. Comment se dérober à la question que pose l’appellation commune : n’y aurait-il pas quelque chose de commun entre Amis de Dieu en Islam shî’ite et « Amis de Dieu » en chrétienté d’Occident ? Les uns et les autres ne poursuivraient-ils pas une même quête ayant à surmonter les mêmes difficultés et à tenir les mêmes engagements.»

Henry Corbin